Donald Trump menace la France de sanctions économiques si celle-ci continue de produire du fromage au lait cru

Synonyme de mal-bouffe et pouvant être à l’origine de graves pandémies bactériologiques, le président Trump a menacé Paris de mesures économiques de rétorsion fortes et rapides si la France ne cesse pas immédiatement de produire du fromage au lait cru.

La tension est palpable entre les États-Unis et les industriels producteurs français de fromages au lait cru. Le président américain a en effet affirmé lundi que son pays « est prêt à imposer des sanctions économiques d’ampleur » si la France ne se résignait pas à interdire la production de fromages au lait cru dans les plus brefs délais.

Cela fait déjà de nombreuses années que les fromages au lait cru (roquefort, comté, vacherin pour les plus populaires) étaient déjà rigoureusement interdits de séjour aux États-Unis mais c’est le dernier rapport de la Food and Drug Administration (FDA, « Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux ») qui vient de déclencher la colère du président Trump.

Ce rapport révèle en effet que les fromages au lait cru, outre le fait qu’ils symbolisent une mal-bouffe à la française, peuvent également être à l’origine de graves intoxications alimentaires, voire de pandémies bactériologique pouvant mettre en péril l’équilibre sanitaire mondial.

Aussi, le président Trump exorte la France à l’arrêt immédiat de la production et la consommation de tous les fromages au lait cru. Les mesures économiques de rétorsion envers la France seront fortes et rapides et en tout état de cause suffisamment dissuasives pour ramener les français à la raison.

Plusieurs groupes industriels, déjà affectés par les mesures de rétorsions mis en place par les États-Unis pour les échanges commerciaux initiés avec l’Iran, ont déclaré prendre cette menace très au sérieux et souhaitent, dans un souci d’apaisement, stopper momentanément la production des fromages au lait cru.

Le gouvernement Macron a décidé, dans une optique d’amitié forte et sincère et de respect des décisions de son allié historique, interdire la production des fromages suivants dont la liste vient à l’instant d’être communiquée par le ministère de l’intérieur.

Seront donc désormais interdits à la consommation les fromages suivants :

Abondance
Beaufort
Bleu de Gex
Brie de Melun
Brie de Meaux
Camembert de Normandie
Charolais
Chèvre du Mont-Ventoux
Comté
Crottin de Chavignol
Le Fédou
Le Figou
Le Velay,
Gruyère
Laguiole
Mâconnais
Mont d’Or
Morbier
Mousseron
Pélardon
Picodon fermier
Pérail
Reblochon ou Reblochon de Savoie
Roquefort
Salers

Essayez plutôt

Accident de chasse : après la mort d’un randonneur, plusieurs maires interdisent les promenades en forêt

La semaine dernière, un randonneur était à nouveau tué par un chasseur. En réaction, les …

2 Commentaires

  1. On n’a qu’à leur refourguer nos stocks d’Apéricube ™, ça leur fera les pieds – qui sentent un peu comme un vrai frometon, soit dit en passant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *