Des places de stationnement exclusivement réservées aux cons

Pour tenter de pacifier les relations parfois tendues entre les automobilistes, les députés ont adopté un projet de loi autorisant la création de places de parking exclusivement réservées aux cons.

Ils sont irascibles, coléreux, indisciplinés, insociables et grossiers. Eux, ce sont les cons auxquels quasiment tous les automobilistes sont quotidiennement confrontés  sur les routes de nos villes et nos campagnes.

Le con qui d’ordinaire, par pudeur ou niaiserie, essaie en général de dissimuler son état à son entourage, fait malheureusement preuve d’une inhibition totale lorsqu’il se trouve au volant de sa voiture.

Qui n’a jamais été confronté à un 4×4 Porche Cayenne garé sur une piste cyclable ou un passage piétons ? Qui n’a jamais essuyé les quolibets d’un conducteur de BMW qui, non content de vous griller la politesse pour se garer sur la place que vous convoitiez, vous abreuve de noms d’oiseaux ? Qui  n’a jamais attendu patiemment qu’un père de famille alcoolisé veuille bien prendre la peine de redémarrer après s’être arrêté en plein milieu de la rue pour laisser sortir de son break Peugeot sa progéniture dégénérée ? Enfin qui n’a jamais vu un joueur de tiercé à cheval sur deux places ?

Aussi, pour tenter de pacifier les relations parfois tendues entre les automobilistes et fluidifier par la même occasion le trafic routier et le stationnement, les députés ont adopté un projet de loi autorisant la création de places de parking exclusivement réservées aux cons.

Un quota de deux places de cons pour dix places de parking a été adopté dans le projet de loi déposé à l’Assemblée. Ces places seront clairement identifiées par une signalétique sans équivoque.

Tous les cons stationnant sur un emplacement réservé devront pleinement assumer le regard et le jugement des autres automobilistes et des passants, ce qui en général ne pose aucun souci.

Afin de permettre un contrôle suivi des droits à stationnement et éviter une amende de quatrième classe de 135 € pour stationnement illégal, les cons devront laisser sur leur tableau de bord un signe distinctif permettant aux agents assermentés de validité leur état mental.

Le décret publié ce matin au journal officiel fixe précisément la liste des justificatifs à laisser apparent sur le tableau de bord, ils sont au nombre de quatre :

  • Le dernier livre de Nabilla
  • Un formulaire attestant d’une demande de casting pour une émission de la télé-réalité
  • Un abonnement à Voici
  • Une carte d’adhérent au FN

 

Essayez plutôt

Réforme du bac : un manuel scolaire confond le Groenland avec le Groland

La réforme du baccalauréat, dite réforme Blanquer du nom du Ministre de l’Éducation nationale, entrera …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.