Des chercheurs fabriquent une imprimante 3D avec une imprimante 3D

Les constructeurs d’imprimantes 3D ont fait part de leur vive inquiétude après qu’une équipe de chercheurs ait réussi à modéliser puis fabriquer une imprimante 3D à l’aide d’une autre imprimante 3D

L’impression 3D ou impression tridimensionnelle permet de fabriquer des objets réels dont les applications vont de la production de pièces de biens de consommation à celles de voitures, d’avions ou de bâtiments. En raison de leurs défauts originels, ces procédés avaient été développés pour le prototypage rapide, mais maintenant ils sont de plus en plus utilisés pour la fabrication de pièces fonctionnelles.

Une nouvelle étape dans l’impression tridimensionnelle a été franchie avec les travaux d’une équipe de chercheurs français qui a réussi à mettre au point de nouvelles buses permettant de déposer molécule par molécule des résines, des plastiques, des semi-conducteurs et des nanoparticules de métaux, avec notamment du cuivre reconnu pour ses propriétés de conducteur de l’électricité.

L’équipe a réussi, en plaçant patiemment chaque constituant de l’imprimante à cloner, un agglomérat de centaines de composés chimiques permettant la fabrication d’une imprimante 3D identique à celle utilisée dans l’expérience.

« Ce procédé nous offre des champs de réalisation infinis », déclare le chercheur ayant initié les travaux de clonage.

Les constructeurs d’imprimantes 3D ne partagent pas cet enthousiasme et restent très pessimistes sur leur avenir avec ce nouveau type d’impression qui risque d’anéantir toutes leurs perspectives de progression de parts de marché.

 

Essayez plutôt

Un barbecue réalisé par des touristes à l’origine de l’incendie de la cathédrale de Paris

L’incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris aurait été déclenché par des touristes souhaitant réaliser …

2 Commentaires

  1. Le but du projet Reprap en 2005 ( qui a permis l’essor de l’impression 3d ) était à l’origine l’auto-réplication.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/RepRap
    Mis à part qu’on en est pas encore là ( pour le cuivre par exemple , mais pour combien de temps …) , cet article est pas très délire …

  2. N’importe quoi !
    Et pourquoi pas un super ordinateur qui construirait un méga ordinateur.

    Nom mais, c’est pas 1 mais 42 Allô Quoi?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *