carburants-taxe-solidarite-petrole-aide-arabie-saoudite-qatar

Carburants : Une taxe « solidarité-pétrole » pour venir en aide à l’Arabie Saoudite et au Qatar

D’ici quelques semaines, tous les carburants distribués en France seront soumis à une taxe « solidarité-pétrole » de 12 centimes d’Euros par litre dont le montant sera intégralement reversé à part égale entre l’Arabie Saoudite et le Qatar, deux pays producteurs de pétrole durablement affectés par la baisse du prix du baril de pétrole.

Il n’aura échappé à personne que le prix du carburant à la pompe a fondu comme neige au soleil au cours de ces derniers mois. Conséquence toute logique de la chute du prix du baril de pétrole sur les marchés internationaux.

Les consommateurs français ne peuvent donc que se réjouir de cette baisse du cours de l’or noir qui a pour effet inattendu de leur redonner un peu de pouvoir d’achat en cette période d’austérité et de récession économique.

Cependant, alors que cette baisse du baril de pétrole se traduit comme un véritable effet d’aubaine pour les consommateurs, elle engendre un dramatique manque à gagner pour les pays producteurs de pétrole.

Et ceci particulièrement pour les nations alliées et amies de la France que sont l’Arabie Saoudite et le Qatar.

Chose jamais vue, ces pays accusent pour la première fois un budget en déficit :  il y a désormais plus de dépenses que de recettes émargeant au budget de l’état.

Le prince Omar IV, haut dignitaire héritier de la cinquième génération des ministres des finances du Qatar s’exprime à ce sujet : « Les pays producteurs de pétrole sont actuellement dans une passe très difficile. Les revenus liés au pétrole se sont littéralement effondrés. Le baril est passé en quelques mois de 160 $ à seulement 30 $ aujourd’hui ».

Avec des trémolos dans la voix, le prince ajoute :« Notre moral, tout comme le cours du pétrole, est au plus bas . La mélancolie nous envahit lorsque nous pensons à l’époque bénie où le baril flirtait avec les sommets. »

Effectivement, il y a de cela seulement quelques mois, les cours du pétrole élevés permettaient à nos pays amis d’engranger de colossales recettes qui leur permettaient d’imaginer et concrétiser toutes les folies : pistes de ski réfrigérées dans le Sahara, pelouses de golfe bien grasses sous la fournaise du désert, fontaines publiques alimentées par l’eau d’Evian, compagnies aériennes nationales largement subventionnées ….

Sans oublier les nombreux investissements réalisés en France et les nombreux apports culturels œuvrant pour la sérénité entre les différentes communautés.

Aussi, le gouvernement français ne pouvait rester insensible à la détresse de nos loyaux partenaires commerciaux. Un décret paru au journal officiel annonce donc la création d’une taxe « solidarité-pétrole » afin de venir en aide à l’Arabie Saoudite et au Qatar. Le texte est sans équivoque :

« Tous les carburants distribués en France seront soumis à une taxe de 12 centimes d’Euros par litre dont le montant sera intégralement reversé à part égale entre l’Arabie Saoudite et le Qatar »

Le revenu de cette taxe solidarité-pétrole est estimé à 12 milliards d’Euros en année fiscale glissante, de quoi largement réjouir tous les dirigeants des pays de producteurs de pétrole du golfe.

Le ministre du travail du Qatar accueille avec une grande satisfaction cette rentrée d’argent inattendue financée par les contribuables Français :

« C’est une initiative généreuse qui va nous permettre de boucler le financement de l’ensemble des stades de foot construits pour le mondial 2022. En effet, les frais de santé, d’hébergement et les salaires versés aux travailleurs de tous pays venus pour travailler sur nos chantiers nous ont coûté plus cher que prévu »

Le ministère des finances précise que des exemptions de la taxe seront mises en place pour les familles royales des pays du Golfe résidant en France. Considérant leur situation financière assez incertaine, l’ajout d’une taxe paraîtrait assez incongrue dans ces conditions.

 

Essayez plutôt

portes_ouvertes_magasins

Vague de froid : Réduisez votre consommation électrique afin que les magasins puissent continuer à laisser leurs portes grandes ouvertes

Avec des températures situées entre 6 et 8 degrés en dessous des normales saisonnières, la …

2 Commentaires

  1. Nan mais j hallucine sérieux ????!!!!

  2. Le Qatar et l’Arabie Saoudite, pauvres pays ????? Et le Yémen est riche aussi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *